note sur "bourgeoisie libérale modérée"

Louis-Philippe, refusant le plan du journaliste-avocat-historien Louis Adolphe Thiers (1797-1877), ministre de l'Intérieur en 1832 et de 1834 à 1836, chef du gouvernement en 1840 et depuis le 23 février 1848,
plan qui consiste à se retirer à St Cloud et à faire reconquérir Paris par l'armée de métier, ce qui entraînerait la mort de nombreux français,
se réfugie en Angleterre où la reine Victoria met à sa disposition la résidence de Claremont dans le Surrey.

Quant au "remarquable" politicien Louis Adolphe Thiers il se rallie au gouvernement républicain provisoire,
pour soutenir ensuite Louis-Napoléon Bonaparte,
puis s'opposer à lui sous le Second Empire.

En 1871, après la chute du Second Empire, il est nommé "chef du pouvoir exécutif" et forme un gouvernement d'union nationale, qui s'installe à Versailles (les Versaillais).
Il conduit la répression contre l'insurrection des communards parisiens (22-28 mai 1871, 20 000 morts).

Président provisoire de la République provisoire Louis Adolphe Thiers est remplacé en 1873 (pour un mandat de sept ans) par le premier Président de la IIIème République, le "fameux" Edme Patrice Maurice maréchal comte de Mac-Mahon.

Retour Première page