note sur "Le Second Empire fut formellement"

Et réellement ressemble beaucoup à une monocratie personnelle, c'est à dire à une démocratie "à la Corse".

Napoléon III fut l'empereur des affaires, mais aussi un populiste soucieux de son image chez les ouvriers.

Politiquement il s'illustre notamment en abandonnant lamentablement, après l'avoir fait empereur du Mexique en 1864, Maximilien, fusillé par les Mexicains le 19 juin 1867, et il s'illustre encore par son abdication misérable en 1870.

Vers Première Page