.
.
.

Trois Saoudiens reconnus coupables d'homosexualité ont été décapités hier (1er janvier 2002) dans le sud de 1'Arabie Saoudite.
Ali ben Hatan ben Saad, Mohamed ben Suleiman ben Mohamed et Mohamed ben Khalil ben Abdallah ont été condamnés à mort pour «sodomie, mariage entre eux et incitation à la pédophilie», a indiqué le ministère de l'Intérieur saoudien, ajoutant qu'il s'agissait de récidivistes.
Dans son communiqué, le ministère réaffirme sa détermination à "lutter contre la corruption [morale] et arrêter les corrompus".
L'année dernière, au moins 81 exécutions par décapitation avaient été annoncées dans le royaume wahhabite qui applique strictement la charia (loi islamique).
Les personnes reconnues coupables de meurtre, de viol, d'apostasie (abandon de la religion islamique) et de vol à main armée, ainsi notamment que les trafiquants de drogue et les toxicomanes récidivistes sont passibles de la peine de mort.
Libération, 2 janvier 2002, p. 11 (D'après AFP)

Retour Première page