Sociologie et Philosophie du Droit

Mise à jour du manuel : Denis Touret, Introduction à la sociologie et à la philosophie du droit, Litec, Paris 1995/98
Sur la deuxième édition revue et augmentée de 2003

60 note sur "certains rêves"

M. Pierre Navelot, 23 ans, assassin, par 22 coups de couteau, d'une jeune femme dont il voulait découper la tête "pour l'offrir" à son amie, et condamné par la cour d'assises de Metz le 16 février 2000 à une peine de trente ans de réclusion assortie d'une période de sûreté de vingt ans, reconnaît, alors qu'il assure personnellement sa défense, qu'il aime observer la souffrance des autres et qu'il était "heureux" après avoir tué. Ce nécrophile incontestable, atteint d'une malformation congénitale à l'anus très invalidante, est un grand admirateur des tueurs en série américains, et "rêvait" de les imiter.

66 note sur "syndrome de Turner"

Selon des chercheurs britanniques les femmes atteintes du syndrome de Turner ont des comportements sociaux plus ou moins perturbés selon que leur chromosome X est d'origine maternel ou paternel. La maîtrise et l'adaptation des comportements sociaux relèveraient d'une région spécifique (locus) du chromosome X transmis par le père. Plus généralement le comportement social serait déterminé par le génome. D H Skuse et autres, Evidence from Turner's syndrome of an imprinted X-linked locus affecting cognitive function, Nature 387, 705 (1997).

66 note sur "syndrome de Klinefelter"

Le 26 novembre 1999 Mr Francis Heaulme, un tueur en série, dit par la presse "le routard du crime", est condamné pour la troisième fois à la peine maximale, trente ans de réclusion criminelle, pour l'assassinat d'une jeune fille. Selon son avocate, Francis Heaulme, de grande taille, serait atteint du syndrome de Klinefelter et aurait donc la formule chromosomique (47 XXY). Du fait de cette anomalie gonosomique il serait incapable de violer ses victimes. (Le même jour deux lesbiennes ayant assassiné avec préméditation pour l'une son mari et pour l'autre son amant, à savoir le même homme, sont condamnées à dix-huit ans de réclusion, alors qu'elles encouraient la peine maximale, bénéficiant de circonstances atténuantes pour selon l'avocat général "les errements des uns et des autres qui ont marqué ces femmes" (incestes, viols, agressions diverses).

67 note (31) suite

Depuis quelques années les medias se passionnent pour le saturnisme, vu sous l'angle aigu des mesures sanitaires à prendre pour éliminer les risques, et, notamment, des mesures à prendre pour obliger les propriétaires à faire supprimer toute trace de plomb dans les logements occupés par des personnes, qui, pour la plupart, seraient d'origine subsaharienne, et dont la culture éducative à l'égard des enfants, notamment, serait à développer considérablement. Soucieuse d'aider ces populations la ministre socialiste de l'emploi et de la solidarité, Mme Martine Aubry, a fait prendre deux décrets (n°99-483 et 484 du 9 juin 1999) qui permettent de délimiter des zones à risque d'exposition au plomb, avec publicité auprès des notaires, et information des propriétaires qui doivent, sur injonction du préfet, faire les travaux nécessaires.

68 suite

En France, avec la chimiothérapie l'on préfère privilégier les psychothérapies, bien que l'on connaisse leurs insuffisances, et malgré les demandes des victimes ou de leurs ayants-droits, le sexe masculin restant encore sacralisé, et les psychothérapeutes ayant, peut-être, besoin de "patients" ...

92 note (55) suite

Selon Howard Gardner (Sciences Humaines, fev. 1997, pp. 34-37) il y aurait une huitième intelligence, l'intelligence naturaliste, qui serait la faculté de reconnaître et de distinguer les plantes ou les animaux (ainsi Darwin aurait eu une remarquable intelligence naturaliste) et, peut-être, une neuvième intelligence, l'intelligence existentielle, qui serait la capacité de poser des questions sur les problèmes fondamentaux de l'existence, du genre : "D'où viens-je ?, Où vais-je ? Et Dieu d'en tout ça ?"
Selon le psychologue (Harvard) américain Daniel Goleman in Emotional Intelligence, Bantam Books, New York, 1995, il y aurait une intelligence émotionnelle qui permettrait de - savoir reconnaître ses émotions (selon la classification de Paul Ekman les six émotions fondamentales sont : la joie, le dégoût, la surprise, la tristesse, la colère, la peur) et les analyser, - savoir maîtriser ses émotions, - pouvoir mettre ses émotions au service d'un but, - être capable de reconnaître les émotions des autres et les partager (empathie), - être capable d'agir sur les émotions des autres. Selon Goleman l'"illettrisme émotionel", très répandu dans les quartiers "difficiles" et facteur de délinquance, peut être "soigné" par les psychothérapeutes et les éducateurs sociaux de telle sorte que l'égalité des chances entre tous puissent être rétablie.

101 sur "erreurs extrêmement coûteuses"

Selon le sociologue américain Herbert A. Simon, né en 1916, les décisions prises par les individus relèvent de la rationalité limitée (bound rationality). Le décideur ne cherche pas la solution optimale mais une solution satisfaisante, il agit en interaction avec d'autres et il n'est pas infaillible. Sa rationalité est subjective (Models of bounded rationality, MIT Press, Cambridge Mass. 1982. Le sociologue Français Raymond Boudon est un disciple de H.A. Simon (L'Art de se persuader des idées fausses, fragiles ou douteuses, Fayard, Paris 1990).

103 note suite
Afin de combattre la thèse des américains Charles Murray et Richard Herrnstein, exposée dans leur ouvrage The Bell Curve : Intelligence and Class Structure in American Life, Free Press, 1994, thèse selon laquelle il est inutile, et même dangereux, de financer avec l'argent des contribuables des politiques sociales ayant pour objectif la mise à niveau des personnes intellectuellement handicapés, notamment les afro-américains, une équipe française de l'INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale) a publié en juillet 1999, dans la revue américaine PNAS, Proceedings of National Academy of Sciences, How can we boost IQs of "dull children" ? : A late adoption study, PNAS 1999 96 : 8790-8794, http://www.pnas.org/, le résultat de ses travaux sur les enfants adoptés. Les psychobiologues Michel Duyme et Stanislas Tomkiewicz ont, notamment, étudié le comportement d'enfants de milieux très défavorisés et victimes de maltraitances diverses, adoptés entre quatre et six ans par des familles (au nombre de 67) de niveau supérieur. Selon ces auteurs les résultats seraient spectaculaires : plus le niveau des familles adoptives est élevé et plus l'écart entre le QI de départ des enfants défavorisés et leur QI entre cinq et dix ans plus tard est important. Autrement dit, gràce à un environnement très favorable le QI faible d'enfants défavorisés (en moyenne de 77, niveau des imbéciles) peut progresser en moyenne de 19 points (QI de 96, légèrement inférieur à la moyenne qui est de 100). Lorsque les enfants sont adoptés par des familles moins favorisées que celles-là le gain n'est en moyenne que de 8 points. En conséquence il ne faut pas abandonner les politiques de soutien des enfants défavorisés, notamment de soutien éducatif, dans le milieu scolaire et auprès des familles :"Même après la prime enfance durant laquelle, pourtant, certains spécialistes pensaient que "tout se jouait", les perspectives existent de combler des déficiences intellectuelles, là ou rien ne le laissait croire". Certains journalistes, après cette publication, écrivent qu'il ne fait aucun doute qu'il y a "prédominance de l'acquis sur l'inné" (J.-Y. N., Une étude souligne la prédominance de l'acquis sur l'inné, Le Monde, 1/2 août 1999, p. 8). La querelle entre innéistes, plutôt anglo-saxons darwinistes, et culturalistes, disciples de Rousseau et de Marx, continue donc.

163 note 1 suite
René Girard, Je vois satan tomber comme l'éclair, Grasset, Paris 1999.

167 note sur "justice islamique"
Un tribunal islamique a condamné, le 27 novembre 1999, M. Abdollah Nouri, ancien ministre de l'intérieur de la République islamique d'Iran, pour "propagande anti-islamique", à cinq ans de prison ferme, cinq ans d'interdiction d'activités journalistiques, la fermeture de son journal et l'équivalent de 3 000 euros d'amende. Il lui était reproché d'avoir dit et écrit que tout ce qui était du domaine religieux n'était pas intangible, y compris les principes émanant de l'ayatollah Khomeiny.

183 note sur "décorations" La récompense peut suivre de très près la sanction. Par exemple c'est à l'occasion du 14 juillet 2000 que le premier ministre Lionel Jospin fait commandeur de la Légion d'honneur, son ami, de quarante années, Claude Allègre, et fait sa mère, Lucette, directrice d'école, chevalier de la même Légion. M. Claude Allègre, ministre de l'Education nationale dans le gouvernement Jospin, très mal apprécié par les enseignants, avait, à son grand regret, été remplacé par M. Jack Lang le 27 mars 2000. Les différents grades de la Légion d'Honneur sont : chevalier, officier, commandeur, grand officier, grand-croix.

234 note sur "la minorité qui prend le pouvoir"
La minorité peut ne pas prendre le pouvoir et avoir de l'influence sur lui, notamment par l'intermédiaire des medias. Ainsi, en France aujourd'hui, la Ligue communiste révolutionnaire, ligue trotskiste, et Lutte ouvrière, membre de la IVème Internationale fondée par Lev Davidovitch Bronstein dit Trotsky en 1938, ne sont pas au pouvoir (encore que nombre de leurs anciens membres y participent tels, par exemple, Henri Weber, sénateur socialiste, Julien Dray, député socialiste et véritable fondateur de SOS racisme), mais nombre de leurs anciens militants ont une influence importante, par exemple Edwy Plenel, directeur de la rédaction du quotidien Le Monde, Michel Field (France 2, Canal +, TF1, France 3, un journaliste "citoyen" selon Alain Krivine porte-parole de la LCR)... Tandis que Serge July, maoïste en 1968, contrôle le quotidien Libérationet intervient régulièrement à la radio et à la télévision.
Les plus discrets des trotskistes sont les militants de l'Organisation communiste internationaliste (OCI) de Pierre Boussel dit Pierre Lambert (115 356 voix à la présidentielle de 1995), (OCI devenu PT - Parti des travailleurs) qui auraient pénétré toutes les gauches, M. Lionel Jospin, premier ministre, étant selon certains anciens militants (notamment in Libération, 8 juin 1999), lui-même un ancien lambertiste (également l'hagiographie de Gérard Leclerc et Florence Muracciole, Lionel Jospin, l'héritier rebelle, JC Lattès, Paris 1996, p. 47-48).

382 après "L'Hindouisme a une vision cyclique du temps"
Le temps est divisé en cycles longs, les Eres (Kalpa) et en cycles courts, les Ages (Yuga). Les Ages se succèdent en séquence de quatre (âge d'or, âge d'argent, âge de bronze, âge de fer). Nous sommes actuellement dans un âge de fer. Quand le quatrième âge est terminé, l'âge de fer, le cycle recommence.
Les transitions entre âges, ou entre parties d'âges, sont marquées par des cataclysmes, annoncées par des bouleversements sociaux, des révolutions, une sorte de contraction du monde, probablement suivie (croyance très répandue mais non unanime) d'un redéploiement, gràce à l'intervention d'un dieu (généralement Vishnu). ...

424 à la place du premier §
Pour Weber les conduites sociales qui relèvent de simples usages ou habitudes, de coutumes volontairement acceptées, ne constituent pas un ordre légitime. Sont seuls légitimes les ordres qui prennent la forme de la Convention et la forme du Droit.

484 note 1 suite
Ian Kershaw, Hitler, 1889-1936, Hubris, New-York, 1999, Flammarion, Paris, 1999.

543 note sur "tuer"
Par exemple l'article 340 du code pénal de la Jordanie accorde de larges circonstances atténuantes à l'auteur d'un "crime d'honneur", qui sera dispensé de peine ou condamné à une peine de principe. Par "crime d'honneur" il faut entendre l'homicide d'une femme suspectée d'avoir commis un adultère, ou ayant un comportement "immoral" susceptible de porter atteinte à l'honneur de la famille, c'est à dire un comportement non conforme aux coutumes de la communauté, y compris les coutumes vestimentaires. C'est un homme de la famille, grand-père, père, frère, mari, oncle, qui est chargé de l'exécution.

556 note sur "éclaircir les rangs"
On ne saurait sous estimer les épidémies, ainsi la grippe dite espagnole, mais apparue en mars 1918 dans le Kansas aux Etats-Unis d'Amérique et transportée en Europe par les troupes américaines, intervenant in extremis dans la première guerre civile européenne pour y mettre fin dans l'intérêt des Etats-Unis, a-t-elle fait trois fois plus de victimes que la guerre elle-même, plus de vingt-cinq millions de morts contre huit millions et demi... remarquable, non ? Et généralement ignoré.

559 note sur "groupes terroristes"
Le Sénat des Etats-Unis d'Amérique a refusé, le 13 octobre 1999, d'autoriser la ratification du traité d'interdiction des essais nucléaires (traité CTBT - Comprehensive Test Ban Treaty), ouvert à la signature le 6 avril 1996, signé par 154 Etats et qui ne peut entrer en vigueur qu'après la ratification des 44 Etats nommément désignés qui ont les capacités technologiques pour développer ce type d'armement. Le vote a été obtenu par 51 voix contre 48, alors qu'une majorité des 2/3 était nécessaire pour autoriser la ratification. C'est la première fois depuis 1919 (refus de ratifier le Traité de Versailles et de participer à la Société des Nations) que le Sénat refuse un traité international. Selon certains observateurs ce refus serait, notamment, une conséquence de l'affaire Monica Lewinsky, certains sénateurs souhaitant affaiblir un président qui n'a pu être "empêché" par cette affaire.

560 Si l'on en croit l'ancien patron de la recherche soviétique, entre 1988 et 1992, sur la guerre bactériologique, l'ancien colonel soviétique Kanatjan Alibekov, devenu l'américain Ken Alibek, l'Urss, par décret secret du secrétaire général du parti communiste Leonid Brejnev, pris immédiatement après la signature officielle du traité d'interdiction des armes biologiques et chimiques en 1973, a créé l'unité Biopreparat chargée de developper la production de virus et de bactéries mortelles. En 1990, sous Gorbachev, 60 000 personnes travaillaient en Urss, dans une quarantaine de sites, à la guerre bactériologique. La production a été considérable, qui s'évalue en tonnes, alors que deux cents kilos d'anthrax (bactérie mortelle) suffisent pour anéantir la population d'une ville comme Paris ... Mêmes les pays les plus pauvres peuvent fabriquer ces armes, mille fois moins couteuses que les armes nucléaires ..., et qui "respectent" les infrastructures ... (Biohazard : The Chilling True Story of the Largest Covert Biological Weapons Program in the World-Told from the Inside by the Man Who Ran It, by Ken Alibek, Stephen Handelman, Hardcover, 1999, La guerre des germes, Presses de la Cité, Paris 2000).

Sur la deuxième édition revue et augmentée de 2003

N° 533, rétablissement d'une phrase "censurée" par l'éditeur :
- après "Si les Albanais pénètrent l'Union européenne par l'Italie c'est que l'Amérique est hors de leur portée",
- rétablir « Si les aventures de Bill et Monica enchantent beaucoup de midinettes c'est qu'elles rêvent de gâteries américaines. Le bonheur par la consommation sous toutes ses formes, voilà l'idéal mondial d'aujourd'hui, semble-t-il, en tout cas pour les masses incultes et les pétasses ».
L'éditeur Litec appartient au groupe LexisNexis une filiale de Reed Elsevier Inc. (société anglo-hollandaise).

Retour première page